Cuba, République dominicaine, Jamaïque, Porto Rico. … quand on pense aux Caraïbes, on associe sa présence à quelques îles qui, malgré leur charme et leur renommée, coexistent dans la mer la plus célèbre du monde avec d’autres pays et lieux encore à découvrir dans les prochaines années. Et l’un des meilleurs exemples de cette Caraïbe méconnue est l’île de la DominiqueLe seul que, selon ses habitants, Christophe Colomb serait fier de trouver tel qu’il l’a découvert. Cascades, villages de marins et forêts de rêve composent le futur paradis des Caraïbes et l’île la plus luxuriante et la plus montagneuse des Petites Antilles.

Index

  • 1 Roseau
  • 2 Jardins tropicaux en papillote
  • 3 Parc national du Morne Trois Pitons
  • 4 Récif de Champagne
  • 5 Parc national de Cabrits
  • 6 Diablotins du Morne Nord

Roseau

Dan Doan

Bien qu’elle soit la capitale de la Dominique, Roseau, dans le sud-ouest de l’île, compte un peu plus de 16 000 habitantsCe chiffre confirme l’atmosphère paisible de cette petite ville de pêcheurs, devenue un point stratégique de l’île depuis sa découverte par Christophe Colomb le 3 novembre 1493Bien que l’influence initiale soit venue des bûcherons français qui se sont installés sur l’île et ont donné à la ville le nom de la rivière qui la traverse : Rouseau (Canne en français).

Escale obligatoire de toute croisière, Roseau s’étend Morne BruceIl s’agit d’une élévation conçue comme un fort en l’honneur du capitaine anglais James Bruce au XVIIIe siècle et l’un des meilleurs points de vue de toute la ville. À côté du Morne se trouvent également les luxuriants jardins botaniques de Roseau, qui forment un parcours naturel parfait à combiner avec le Piste de WaitukubuliUn parcours de 184 kilomètres le long de la côte ouest de la Dominique, une séance de plongée en La plage de Grouper et se terminent au marché Roseau, l’épicentre culturel de la ville avec son musée colonial et La cathédrale Notre-Dame du Paradis.

Jardins tropicaux en papillote

Liam Quinn

Au nord-est de Roseau, non loin du petit village de montagne de Trafalgar, la nature embrasse un coteau d’où les jardins tropicaux de PapilloteC’est le scénario clé de la croisade pour l’écotourisme que la Dominique prépare depuis l’inauguration de la Retraite de la Papillote. Dans ce haut lieu de la détente, les visiteurs peuvent profiter de montagne de poulets (cuisses de grenouilles) et autres exemples de cuisine créole dans un restaurant en pleine nature, se promener sur des sentiers tropicaux, admirer ses collections d’orchidées et partir pour le grand cœur naturel de l’île : le parc national du Morne Trois Pitons.

Parc national du Morne Trois Pitons

Bart

La plus grande fierté de la Dominique est ce parc national désigné comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO dont le meilleur point de départ serait le village de Laudat, à 11 kilomètres de Roseau. C’est au Morne Trois Pitons où la nature de la Dominique éclateLa région est pleine d’orchidées sauvages, de fougères, de verdure infinie, de cascades de rêve et de collines volcaniques, parmi lesquelles vous trouverez plusieurs lieux d’intérêt :

Göran Höglund

  • Boiling Lake, le deuxième plus grand lac volcanique du monde avec 63 mètres de diamètre est un prolongement des eaux grisâtres et bleues qui peuvent atteindre jusqu’à 92º de température et qui, en soi, signifie un itinéraire de randonnée d’environ 10 kilomètres bordant ses contours bouillonnants. L’une des attractions touristiques phares de la Dominique.
  • Emerald Pool est probablement l’endroit le plus photographié de la Dominique grâce à sa parfaite évocation du paradis sous la forme d’une cascade, d’un lac, de la nature tropicale et d’une grotte creusée dans cette cascade dont vous avez secrètement rêvé plus d’une fois.
  • Cascades de Victoria et Trafalgar sont deux autres exemples de chutes d’eau tombant des hauteurs du Morne Trois Pitons. Appelées « Mère » et « Père », les cascades sont entourées de fougères, d’arbres fruitiers et d’orchidées vanillées qui parfument ce paradis des sens.
  • Vallée de la désolation est une lande de sources chaudes et de sol mou qui est le meilleur exemple du charme volcanique de l’île.

Récif de Champagne

Plongée à Sainte-Lucie

La combinaison de l’activité volcanique et de la mer des Caraïbes a donné naissance à des bulles qui ont baptisé une plage au sud de Roseau « Champagne Beach », ses récifs étant le scénario le plus célèbre. Car qui peut concevoir les Caraïbes sans une bonne séance de plongée ? À l’adresse suivante : les récifs de Champagne des poissons tropicaux de toutes formes et couleurs, des fonds et des bulles lumineuses, beaucoup de bulles.

Parc national de Cabrits

Bien qu’une partie de l’attrait touristique de la Dominique se situe dans sa moitié sud, le nord de l’île peut également s’enorgueillir de lieux aussi charmants que le parc national de Cabrits. Sanctuaire naturel par excellence, les Cabrits sont un cadre naturel luxuriant qui est parsemé de vestiges d’anciens forts militaires et qui partage la proéminence avec La deuxième ville de Roseau : PortsmouthL’île est située sur une péninsule d’où l’on peut avoir une vue imprenable sur le paysage dominicain.

Diablotins du Morne Nord

Wayne Hsieh

À l’ouest de la réserve naturelle de la Dominique du Nord se trouve le point culminant de ce qui est, à son tour, l’île la plus montagneuse des Caraïbes. Le Le Morne North Diablotins fait 1447 mètres de haut et est la deuxième formation la plus élevée des Petites Antilles après La Grande Soufrière en Guadeloupe. Lieu de naissance de la rivière Toulaman, ce volcan la dernière éruption remonte à 30 000 ansIl est donc très prudent de commencer une promenade sur ses pentes vertes.

La Dominique est confirmée comme la quintessence de ce paradis dont nous rêvions autrefois, la nature d’un vert superlatif, des volcans épiques et lodges l’écotourisme qui promet d’être le début d’une nouvelle découverte qui, surtout, sait respecter le caractère vierge de la plus glorieuse île du carnet de bord de Colomb.

Vous souhaitez vous rendre en Dominique ?

Vous souhaitez réserver un guide ?